L’IGP et les vins

Les vins

Les vins produits sont à l’image des sols qui ont nourri la vigne. Ils se caractérisent par leur finesse, leur délicatesse, leur légèreté et leur caractère aérien. Leur complexité résulte de l’assemblage des différents cépages. Cette diversité des cépages permet de proposer des vins singuliers et confère une réelle typicité au terroir viticole de Sable de Camargue. Les vins rouges, reflets du terroir de sables, sont caractérisés par la finesse des tanins, leur caractère gouleyant et aromatique.
Les vins gris, gris de gris et rosés, très majoritaires, reflètent parfaitement le terroir par leur couleur pâle saumonée, leur élégance en bouche et leur fraîcheur.
Les arômes s’expriment avec nuance et délicatesse, à l’image des paysages camarguais environnants.
Les vins blancs présentent les mêmes caractéristiques, seulement infléchies par la nature des cépages mis en œuvre.

Définition d'une IGP

L’Indication Géographique Protégée est née, à l’instar de l’AOP, de la volonté européenne d’étendre le système d’identification des produits par l’origine.

Régie par le règlement 510-2006, l’IGP distingue un produit dont toutes les phases d’élaboration ne sont pas nécessairement issues de la zone géographique éponyme mais qui bénéficie d’un lien à un territoire et d’une notoriété.

Depuis le 1er août 2009, les IGP concernent également les vins. La nouvelle organisation commune du marché de vin distingue en effet 2 catégories de vins : les vins sans indication géographique et les vins avec indication géographique. Cette dernière catégorie est composée des vins AOP (VQPRD) et des vins IGP (anciennement vins de pays). Les vins IGP sont ainsi entrés dans le champ de compétence de l’INAO.

La relation entre le produit et son origine est moins forte que pour l’AOC mais suffisante pour conférer une caractéristique ou une réputation à un produit et lui faire ainsi bénéficier de l’IGP.
L’aire géographique d’une IGP est délimitée.
L’IGP est une démarche collective, elle est obligatoirement portée par une structure fédérative : l’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) qui représente et rassemble les opérateurs de la filière du produit en IGP. Il est l’interlocuteur de l’INAO.

Pour pouvoir être commercialisé, le produit sous IGP est soumis à un dispositif de contrôle.

LES SIGNES D’IDENTIFICATION DE LA QUALITÉ ET DE L’ORIGINE INAO

La gamme de couleur

Afin de produire des vins d’exception, les vignerons de sable de Camargue ont associé aux cépages régionaux traditionnels des cépages de renom national.

 

Le Gris, le Gris de Gris et le Rosé : notre spécialité, ils représentent 94% de notre production. Un vin Gris désigne un vin de teinte très peu soutenue.
Cépages principaux : Cabernet franc, Cabernet Sauvignon, Carignan noir, Carignan gris, Cinsault, Grenache Noir, Grenache Gris, Merlot, Syrah (70%). Cépages secondaires Aubun, Marselan, Tempranillo, ainsi que les cépages prévus pour la production des Blancs.
Le Blanc (2%)
Cépages principaux : Chardonnay, Chenin, Clairette, Grenache, Marsanne, Muscat à petits grains, Muscat d’Alexandrie, Roussanne, Sauvignon, Ugni Blanc, Viognier (70%).
Cépages secondaires : Carignan Blanc, Colombard, Vermentino.
Le Rouge (4%)
Cabernet franc, Cabernet Sauvignon, Grenache Noir, Merlot, Marselan, Syrah, Petit Verdot (70%).
Cépages secondaires : Alicante, Aubun, Carignan, Tempranillo.

LES MISSIONS DU SYNDICAT

En 1971, à l’initiative des vignerons, il est créé le « syndicat de défense des vins des Sables du Golfe du lion ». L’objet était l’obtention d’un arrêté fixant les conditions de production de la zone.
Satisfaction leur sera donné par l’arrêté ministériel du 26 juillet 1973.

Connus déjà au XIVème siècle, les vignobles de Sables se trouvent mentionnés dans de nombreux documents et archives, notamment sur des lettres patentes de Charles VI en 1406 et Charles VII en 1431.
Lors du concours général agricole de Paris de 1897, il est déjà mentionné « Exploitation de Vignobles de Sables ».
L’appellation d’origine simple « vin des sables » est revendiquée officiellement en 1961 puis sans interruption jusqu’en 1973, date à laquelle elle est remplacée par la dénomination « vin de pays des sables du golfe du lion » par arrêté ministériel du 26 juillet 1973.
Le décret du 7 avril 1982 en précisera la délimitation et les conditions de production.

Les missions du syndicat appelé depuis « syndicat de défense et de promotion des vins de pays des Sables du Golfe du lion » dès lors auront pour objet :

  • d’organiser la défense des intérêts des producteurs de la dénomination,
  • de réaliser et contrôler l’application de la réglementation,
  • de prendre toutes initiatives en vue de l’amélioration de la qualité, du maintien de leur notoriété,
  • de faciliter la promotion des produits.

En 2009, le syndicat fait l’objet d’une reconnaissance en tant qu’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) de l’IGP Sables du Golfe du Lion et assume des missions supplémentaires : le syndicat contribue à l’application du cahier des charges par les opérateurs en réalisant notamment des contrôles internes.

Depuis 2011, à l’initiative du Syndicat, les producteurs ont changé de dénomination au profit de vin l’IGP « Sable de Camargue ».

Et depuis 2013, le syndicat a fait un demande de reconnaissance en Appellation d’origine (AOP),  les vignerons sont confiants sur l’issue de cette démarche, elle concernera uniquement le gris et le gris de gris. L’INAO nous accompagne dans cette démarche.

Le syndicat, outre son rôle de défense, de gestion et de contrôle de l’IGP Sable de Camargue, accompagne les producteurs dans des opérations de communications et de promotion : le concours général agricole de Paris, le partenariat avec la ville d’Aigues-Mortes, un stand commun pour la fête médiévale de la Saint Louis à Aigues-Mortes ; la création de supports publicitaires, panneaux, dépliants, films promotionnels, goodies ou encore des insertions presse.

Le syndicat a également créé un GIEE (Groupement d’Intérêt Économique et Environnemental) pour consolider et développer les pratiques en faveur de l’agro-écologie sur le vignoble du territoire des Sables, en concertation avec les différents acteurs de la zone.